Innovation
et responsabilité
sociétale

Souvent évincés des débats, les industries en sont pourtant des acteurs sociaux, économiques et politiques majeurs. Or le mouvement d'empowerment qui consiste à donner un pouvoir d’action et de réaction aux citoyens ne pourra se révéler efficace que s’ils sont entendus par les acteurs et créateurs de l’innovation scientifique et technique, à savoir les institutions de recherche et les entreprises.
L’innovation responsable est face à de nombreux défis en matière de gouvernance éthique, particulièrement dans le contexte de la recherche et du développement industriels. Avec la mise en œuvre de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), l’ensemble des parties prenantes des innovations technologiques (actionnaires, industriels, chercheurs, collectivités et citoyens) s’engage à travailler dans le sens de la bonne gouvernance, du développement durable et de l’engagement sociétal.

Parce que les progrès scientifiques et technologiques bousculent notre quotidien et changent le monde de demain, parce que les controverses sociotechniques nourrissent un débat permanent sur l’impact des sciences dans notre société, la communauté de la culture scientifique travaille désormais autant à redonner sa place à la société dans les choix technologiques de demain, qu’à promouvoir la place de la science dans la culture.
Nous allons donc à la rencontre de ces publics qui constituent le tissu socio-économique des territoires : dirigeants de groupes, de PME et de start-ups, responsables de la communication et du développement durable des entreprises, mais aussi les salariés qui représentent un panel de citoyens avertis.
Aller au cœur de l’entreprise et former ses acteurs au dialogue sociétal est susceptible de restaurer les conditions d’une discussion saine et responsable autour des controverses sociotechniques. Aussi travaillons-nous à créer des espaces de dialogue et à donner aux entreprises technologiquement innovantes les clés pour entendre et comprendre la voix des citoyens non experts, en partant des opinions, des valeurs et des imaginaires de l’ensemble de leurs parties prenantes.