cerveaux-ados

Cerveaux d’Ados

Co-construction des savoirs par et pour les jeunes.

cerveaux-ados

Le projet

La démocratie active commence par la construction de l’exercice de citoyenneté. "Cerveaux d’Ados" propose à des groupes de jeunes de s’interroger sur le cerveau et de construire des protocoles pour répondre à leurs questions. L’appropriation des savoirs par et pour les jeunes est ici visée, pour que la recherche et la connaissance scientifiques soient vues comme des outils d’émancipation.

Les objectifs

Comment pense un ado ? Le cerveau des filles est-il différent de celui des garçons ? Autant de questions que nous pouvons les aider à se poser, autant de réponses que le projet devrait leur permettre de trouver.
Par ce projet nous entendons répondre à 6 objectifs :
- Aller à la rencontre de jeunes citoyens, souvent exclus de ce type de dispositifs
- Développer leur curiosité et leur sens critique à travers leur implication dans une problématique qui les concerne directement
- Les sensibiliser aux enjeux sociétaux de la recherche dans le domaine transdisciplinaire des études cognitives
- Leur permettre d’exprimer leurs opinions sur des sujets pointus et leur donner les moyens de partir à la recherche d’informations manquantes à leur réflexion
- Leur faire élaborer des protocoles de recherche leur permettant de répondre à leurs questionnements
- Intégrer leurs réflexions dans une offre culturelle en co-construisant une partie des éléments d’une exposition et intégrer leurs propres protocoles de recherche pour en faire des éléments à part entière de l’exposition en les appliquant aux visiteurs.

Les méthodes

La méthodologie du projet consiste à explorer, puis à communiquer, le rôle de la connaissance dans l’exercice démocratique à des adolescents entre 14 et 20 ans, citoyens d’aujourd’hui et de demain.
Dans une première phase, les jeunes sont invités à s’investir dans un projet de co-construction et de divulgation de savoirs, incluant les connaissances profanes, locales, les valeurs et imaginaires de chacun. En partant de leurs questionnements sur la thématique, révélés lors d’ateliers délibératifs, les jeunes s’exprimeront sur les perceptions respectives qu’ils ont de leurs cerveaux, autant en termes de constantes que de différences, à partir de leurs connaissances et expériences de vie. Un médiateur les aidera à clarifier leurs opinions, à identifier leurs lacunes en termes de connaissances et, finalement, à formuler des hypothèses leur permettant d’imaginer des protocoles expérimentaux destinés à y répondre. Dans un esprit de démocratie active, ils seront invités à partager leurs nouvelles connaissances, protocoles et résultats en les intégrant dans une offre culturelle de type exposition muséale.