Comment “déconceptualiser les sciences” ou les vertus de “l’approche phénoménologique”

Article

Éditeur

JIES

Janvier 2004

Un des problèmes fondamentaux de la vulgarisation de notions scientifiques complexes tient au fait que les scientifiques qui vulgarisent ne prennent souvent pas conscience de l’importance de dissocier l’approche descriptive et phénoménologique des comportements de la nature et les modèles, concepts et lois qui les représentent. On peut ainsi entendre dans telle fête de science, sur le stand de chimistes tentant valeureusement de partager leur savoir, une explication de la "baisse de la température de fusion de la glace lorsqu’on y met du sel" faisant appel aux "potentiels chimiques des phases liquide et solide de l’eau"