Compte rendu de films – Revue d’anthropologie des connaissances

Article

Éditeur

CAIRN

Février 2009

Comment entrer dans l’intimité d’un chercheur ? Comment rendre compte de la vision du monde qui est la sienne ? Comment accéder à une authentique recherche en train de se faire ? À ces questions, le réalisateur Mathias Théry donne quelques éléments de réponse dans ses deux films, La Vie après la mort d’Henrietta Lacks et Cherche toujours. Le premier constitue son film d’études à l’École nationale supérieure des arts décoratifs. Le second est une commande du collectif "Sauvons la recherche", séduit par le travail effectué sur La Vie après la mort d’Henrietta Lacks, et a été coréalisé avec Étienne Chaillou. Dans les films de fiction, quand elle n’est pas le produit d’une géniale révélation ou d’un coup de chance éclairée (sérendipité), la découverte scientifique est souvent présentée à la façon d’une enquête policière.