Concours Haïkus – Jardins chimiques

Article

Auteurs

Éditeur

Le Bup n°909

Décembre 2008

Parmi les grands défis que la science s’est fixés au XXe siècle figure celui de comprendre la vie, voire de la recréer. En inventant la biologie synthétique il y a un siècle, le chimiste Stéphane LEDUC pensait y être parvenu. Par ses expériences extraordinaires, il portait en même temps un coup fatal à la doctrine vitaliste qui attribuait un principe vital à toute forme de matière vivante.
Un siècle plus tard, deux chimistes (Richard-Emmanuel Eastes et Clovis Darrigan) se sont lancés sur ses traces, ont retrouvé ses écrits, contemplé ses esquisses et déchiffré ses modes opératoires, avant de tenter de reproduire ses expériences historiques, sous le regard du photographe Stéphane Querbes. Leurs clichés révèlent les formes et les couleurs extraordinaires engendrées par la mise en application de la théorie de LEDUC.