De fausses bonnes raisons de mourir

Article

Éditeur

La Recherche

Juin 1999

Si tous ne mouraient pas, la biosphère ne le supporterait pas longtemps. Et comment les espèces évolueraient-elles ? Sans compter que les vieux doivent bien faire place aux jeunes... Il faut revenir sur l'origine et l'articulation de tous ces arguments en apparence séduisants, qui freinent l'acceptation des théories évolutionnistes du vieillissement.