De l’utilité de la reformulation du discours scientifique

Article

Auteurs

Éditeur

CNRS INFO n°394

Juin 2001

La question du "pourquoi" comme préalable à la question du "comment" Une attitude courante consiste à commencer par élaborer un mode de vulgarisation "à tâtons". Partant d’une formule conforme à sa personnalité et aux moyens dont il dispose, le scientifique élabore progressivement son discours, le confronte à différents publics et peut dire finalement : "Ma méthode fonctionne,
donc c’est une bonne façon de procéder". Mais à ce stade, il est bien difficile de préciser en quoi, justement, la formule "fonctionne". Permet-elle de transmettre des connaissances, une forme de raisonnement, de donner un aperçu de la vie du scientifique, d’expliquer ce qu’est vraiment la science ? Est-elle simplement un moyen de créer une "relation" à la science ? Mais alors cette relation est-elle émerveillement, engouement, méfiance ? Et s’il ne s’agissait, au fond, que de divertir, de faire rire ou rêver ?