Quelle science pour un “épanouissement durable” ?

Article

Éditeur

Rencontres Sciences et Citoyens

Mars 2004

Les tenants du concept de "développement durable", rendu célèbre par le Sommet de la Terre de Rio de Janeiro (1992), tentent de promouvoir une organisation du monde qui sache tenir compte du bien-être des générations actuelles et futures, dans le respect de l’environnement et des identités culturelles et sociales des peuples. A ce titre, on a souvent critiqué le terme "durable", lui préférant son analogue anglo-saxon "sustainable" ; d’aucun ont même proposé l’idée d’un "développement soutenable". Plus rarement remis en cause, le terme "développement" est pourtant, dans une certaine mesure, lui aussi contestable. Il semble en effet sous-tendre et véhiculer le paradigme de la croissance comme seule motivation à agir et à évoluer. Or dans le cadre d’une recherche du bien-être de l’humanité, le progrès et la croissance sont-ils des solutions incontournables ?