SURPRENDRE… De l’utilisation de l’expérience contre-intuitive

Article

Depuis Tom-Tit (alias Arthur Good) dans les années 1900, les expériences amusantes ou spectaculaires ont été largement employées. On les retrouve dans les musées scientifiques et les animations culturelles de toutes sortes –chimie spectaculaire, physique amusante, jeux de logique, etc.– mais elles apparaissent également en classe, proposées par des enseignants désireux de rendre leurs cours plus attrayants. Certaines sont présentées pour leur caractère esthétique, d’autres pour leur côté effrayant ou impressionnant, d’autres encore pour leur degré de technicité ou d’inventivité, à moins qu’elles ne soient parfaitement démonstratives d’un phénomène ou d’un savoir que l’on souhaite présenter.